10 conseils d’habitués pour chiner comme un pro sur les brocantes et vide-greniers !

Si vous faîtes partie de ces personnes qui aiment flâner dans les vide-greniers et les brocantes, vous savez déjà que ces lieux, souvent emprunt de nostalgie et de rêves, recèlent de nombreux trésors. Ces objets venus d’un autre temps ont voyagé jusqu’à nous pour continuer de dispenser leur charme et leur histoire dans nos intérieurs. Toutefois, vous devez également avoir remarqué que chiner comme un pro, ce n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Je me permets donc de partager avec vous quelques astuces qui ont fait leurs preuves.

Se lever aux aurores

Si vous êtes adeptes des grasses matinées, vous allez devoir consentir à quelques exceptions. En effet, la règle d’or, lorsque l’on chasse un trésor, est d’arrivé parmi les premiers. C’est dans les premières heures que se jouent les plus belles négociations. Vous le constaterez par vous-même, les brocanteurs et les passionnés sont présents avant même que le jour ne se lève. Équipés de lampes frontales, ils écument les marchandises dès leur sortie des camions. Les plus belles pièces se négocient à ce moment-là. Se reveiller tôt est indispensable !

Apprendre à négocier

Le chineur a, par essence, un sens aigu de la négociation. Vous êtes réservé ? Ce n’est pas grave, vous apprendrez sur le tas. Sortir de sa zone de confort est une excellente chose ! Lors d’un vide-grenier ou d’une brocante, il ne faut pas hésiter à négocier. Les prix annoncés sont prévus pour être baissés par les vendeurs car ils savent que le marchandage fait intégralement partie du processus.

Se renseigner à l’avance

Chaque week-end, il est possible de trouver de très nombreux vide-greniers. Le problème, si vous y allez à l’aveugle, est simple : vous allez perdre un temps fou en vous rendant sur des brocantes qui ne correspondent pas du tout à vos attentes. En effet, certains événements sont consacrés aux jouets anciens, par exemple. D’autres font la part belle aux collectionneurs de tous bords. Enfin, plus classiques, vous trouverez des adresses qui proposent des meubles ou encore des objets de décoration. Pensez donc à vous renseigner avant de vous déplacer : lieu précis, horaires, thème principal, etc.

Développez vos connaissances !

Pour un novice, il peut être très difficile de reconnaître une très bonne affaire au coeur d’une énorme pile d’objets hétéroclites. Vous recherchez un type d’objet en particulier ? Prenez le temps d’en apprendre plus, ceci aura pour but d’affiner votre analyse et votre oeil d’acheteur.

Prévoir suffisamment d’argent liquide

Cela semble évident et pourtant, il n’est pas rare de voir des acheteurs manquer une acquisition pour cette raison. S’il le faut, organisez-vous sur plusieurs jours, lors de vos achats quotidiens afin de réunir de la petite monnaie en quantité suffisante. Quelques billets sont également à prévoir si vous partez en quête d’un objet ou meuble imposant. Ne comptez jamais sur les distributeurs automatiques car, même aujourd’hui, il n’y en a pas forcément partout et si vous vous rendez dans un petit village, on vous répondra que le distributeur le plus proche est à plus de 10km.

Prenez les bonnes mesures avant de partir !

Vous avez besoin d’un meuble précis ? Surtout mesurer l’espace disponible dans la pièce où vous souhaitez l’entreposer car vous ne pourrez pas l’échanger comme vous pourriez le faire en achetant dans un magasin. N’oubliez pas également d’emporter avec vous de quoi mesurer le meuble sur place, avant de l’acquérir !

Gagner en patience

En effet, une chasse au trésor peut prendre du temps et demander de parcourir de nombreux kilomètres. Les habitués des brocantes et les pros traversent parfois la France entière pour trouver une pièce en particulier. Attendez-vous donc à vous déplacer plus d’une fois et acceptez de voyager un peu. Cela fait aussi partie du jeu. Profitez-en pour découvrir un peu la région, promenez-vous, découvrez de nouveaux sites touristiques ou historiques. Tout cela rendra votre quête d’autant plus magique.

Guetter la météo

Et oui, c’est l’un des conseils les plus importants à suivre. Les gens préfèreront se rendre au restaurant, au cinéma ou dans un musée si le mauvais temps pointe le bout de son nez. Armez-vous de courage et d’un bon parapluie, c’est la clef du succès. Moins d’acheteurs signifie plus de possibilités de réaliser une bonne affaire.

Confier ses objectifs aux vendeurs

Discutez avec les exposants, surtout si vous recherchez quelque chose de très précis. Ils connaissent leurs stocks sur le bout des doigts mais ils ont également de nombreuses relations. S’ils ne disposent pas de l’objet de vos rêves au moment où vous vous rencontrez, ils pourront peut-être vous orienter vers tel événement ou telle personne. C’est un atout précieux !

La vérification est de mise

Même si tout le monde vous semble sympathique et qu’il n’y a aucune raison de se montrer paranoïaque, il est tout de même logique de vouloir vous assurer du bon état de fonctionnement de ce que vous achetez. Demandez donc, toujours poliment et avec le sourire, si vous pouvez brancher l’appareil avant de conclure la vente.

Fort de ces quelques petites habitudes, vous deviendrez un chineur imbattable ! Votre demeure se remplira rapidement de tous les objets dont vous avez secrètement rêvé. Vous venez d’entrer dans l’univers passionnant des chineurs, bienvenue ! Alors, par quoi allez-vous commencer ? Quel sera le précieux objet que vous recherchez lors de votre prochaine brocante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.