Comment reconnait-on les matériaux précieux comme l’Or ou l’Ivoir ?

S’assurer de l’authenticité d’un matériau précieux ne pose aucun souci quand on va chez un orfèvre ou en bijouterie. En revanche, les choses se compliquent quand on tombe sur des petits trésors dans les brocantes et les magasins d’antiquité. En véritable passionné que je suis, j’ai des techniques très simples que je vous propose de découvrir.

Mes astuces pour reconnaitre de l’or

En tant que matériau noble et précieux, l’or n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses. De plus, il suscite la convoitise ce qui fait que le porter en permanence peut nuire à la sécurité. On comprend pourquoi les imitations rencontrent un franc succès, surtout que certains sont d’un réalisme bluffant. Justement, il n’est pas toujours facile si un métal donné est simplement doré ou s’il s’agit vraiment d’or. Histoire de ne pas me faire avoir, j’applique donc quelques méthodes de vérification.

Déjà, les bijoux en or sont toujours poinçonnés : un trèfle à trois feuilles pour du 9 carats, une coquille Saint-Jacques pour du 14 carats, une tête d’aigle (ou parfois de chouette) pour de l’or 18 carats et un hippocampe sur les bijoux de 24 carats.

On peut aussi utiliser un aimant comme ceux qui assurent la fermeture de nombreux sacs. Approchez le bijou ou l’objet de l’aimant. S’il est attiré, ce n’est pas de l’or !

La technique de la morsure fonctionne aussi très bien mais ce n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus hygiénique. L’or étant relativement tendre, vos dents devraient laisser une petite marque si vous exercez une légère pression. Si le métal reste intact, vous pouvez être certain que ce n’est pas de l’or.

Vous pouvez aussi utiliser de la céramique blanche (une assiette, par exemple). Frottez le métal dessus. S’il ne se produit rien, vous êtes face à de l’or. Si en revanche le métal laisse une trace noirâtre, c’est qu’il s’agit d’une imitation de l’or.

Mes techniques pour identifier de l’ivoire

L’ivoire est un autre matériau que l’on retrouve auprès de nombreux antiquaires et brocanteurs. Mais avant de procéder à l’achat, il est toujours préférable de vérifier l’authenticité d’un objet antique.

L’ivoire est à la fois dense et lourd. Les objets issus de ce magnifique matériau ne sont donc jamais légers. Vérifiez également la texture et l’apparence de l’objet. L’ivoire véritable ne présente ni grêlures ni bosses. Il est légèrement brillant et sa teinte tire généralement vers le jaune.

Si vous avez un briquet et une épingle sur vous, vous pouvez soumettre l’objet à l’épreuve du feu. Commencez par chauffer la tête d’une épingle fine jusqu’à ce qu’elle soit bien rouge. Piquez ensuite l’objet en douceur. Si la matière résiste, il s’agit très probablement d’ivoire mais si l’épingle s’enfonce, c’est assurément un matériau d’apparence assez similaire

Si vous vous rendez auprès d’un professionnel digne de ce nom, une attestation d’authentification devrait accompagner l’objet en ivoire. A défaut, faites d’abord expertiser la pièce pour éviter de dépenser une fortune pour un matériau qui ne le vaut peut-être pas.

Je tiens quand même à attirer votre attention sur le fait qu’un objet peut avoir beaucoup de valeur même s’il n’est pas en ivoire ! Il faudra donc procéder aux tests avec minutie pour éviter toute détérioration qui aurait justement des conséquences sur la valeur en question.

Reconnaitre de l’or, de l’ivoire ou d’autres matériaux nobles peut être un jeu d’enfant. Il faut simplement avoir des objets du quotidien qui permettent d’effectuer des tests simples lorsque vous chinez. Pour ma part, l’aimant, l’épingle et le briquet me suivent dans chacun de mes déplacements.

athenticité d’un objet antique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.